Rechercher & Coordonnées en bref
Collège de Grand-Bourg - Grande Savane 97112 Grand-Bourg - Téléphone : 05.90.97.93.91
Vous êtes ici :

Lettres

De l’échange épistolaire à la rencontre 2

De l’échange épistolaire à la rencontre 2

Le jour J

 

Après une traversée mouvementée, les élèves du collège Edmond BAMBUCK du Gosier ont été accueillis le lundi 2 juin 2015 par leurs homologues des 4èmes 1 et 3 au collège.

« Bienvenue au Collège de Grand-Bourg », « Welcome to your school », « Nou konten vwè zot » furent les premiers mots entendus par nos invités.

Les collégiens d’Edmond BAMBUCK, accompagnés par Mme GOBARDHAM, professeur de Français, ont été accueillis par les responsables élèves chargés de cette mission.

Guidés jusqu’à la salle de réunion, les Gosériens ont franchi la porte sur un rythme de bouyon soft évoquant Marie-Galante, terre d’authenticité.

Le temps étant compté l’un des chefs de projet, Charlotte, a pris l’initiative d’une visite virtuelle via une projection dynamique présentant autant les bâtiments que le personnel.

L’échange des présents s’est ensuite effectué.

Puis, est venu le moment de se restaurer : gâteaux, quiches, saucisses cocktail, des fruits (mangues, cannes à sucre…) concoctés par les élèves.

La visite de l’île a commencé par la découverte de L’Ecomusée de Château Murât (le jardin médicinal, l’exposition de jouets d’antan …), puis la miellerie (Saint Louis) et la kassaverie de Mme DARIN Natacha à Capesterre de Marie-Galante.

Nos hôtes ravis ont quitté l’île avec regret.

Accompagnateurs : Mmes JOVIAL, PELAGE, MM. LAGUERRE, PRIGENT



De l’échange épistolaire à la rencontre 1

De l’échange épistolaire à la rencontre 1

L’échange épistolaire débuté en octobre 2014 s’est concrétisé par une rencontre physique en deux étapes :

 

  • L’accueil des nos invités du collège Edmond BAMBUCK du Gosier (classes 407,410)
  • Les élèves de 4emes de Grand-Bourg se rendent au Gosier

Des élèves motivés

A l’aide de la méthode LIFE SKILLS (ERASMUS+), les élèves de 4ème 1 et 3 ont pris en charge l’organisation de l’accueil des hôtes du Gosier.

L’authenticité et la connaissance de leur environnement étaient les thèmes sélectionnés par les groupes. Dans le respect du développement durable et après un questionnement pertinent, le recyclage a été valorisé : réalisation de moulins pour les 4ème 1 (bouteilles en plastique, carton, bois…) et le travail de la calebasse pour la 4ème 3 (La calebasse dans tous ses états). Ces présents ont été agrémentés de poèmes originaux et personnels, de mets traditionnels succulents concoctés par les élèves (sucre à coco, surelles …).

Que cela soit pour les réalisations manuelles ou pour les rédactions des lettres, poèmes et synthèses, les élèves se sont révélés enthousiastes allant jusqu’à dépasser les espérances de Mme AUROQUE-JOVIAL, professeur de Français, à l’initiative du projet.

Les élèves se sont montrés engagés travaillant tout le temps et partout : chez eux, au collège (présent dans l’établissement hors de leur emploi du temps), sur la place de la mairie…

Les chefs de projet volontaires se sont révélés efficaces, performants sachant dynamisés leurs camarades.



Concours Ligue des Droits de l’Homme 2015

Concours Ligue des Droits de l’Homme 2015

Écrits pour la Fraternité

Ce concours est ouvert à tous les établissements scolaires du secondaire de l’Académie de Guadeloupe.

 

Tous les élèves de la Sixième à la Terminale peuvent participer à ce concours de créations originales : individuellement, par groupe de 2 ou de 3 maximum.

Le thème retenu pour cette édition est Je suis, tu es, nous serons….

Trois productions ont été transmises à la Ligue des Droits de l’Homme de Guadeloupe et Maison de la citoyenneté à Pointe-à-Pitre dans le cadre du concours Écrits pour la Fraternité par l’intermédiaire des coordonnateurs Mme AUROQUE-JOVIAL, professeur de Français et M.ROUSSEAU, professeur-documentaliste.

Le choix du type de production étant laissé à la liberté des candidats, nos écrivains, (Charlotte (4ème), Laurianne (3ème), un trinôme (Grace, Bastien et Hogan) (3ème) ont opté indifféremment pour des poèmes en vers libres (avec et sans illustration) et une narration longue.

En attendant le résultat du concours, nous leur souhaitons BONNE CHANCE.

Paroles des Anciens (1)

Paroles des Anciens

 

 

Les Profs sévères…

Durant toute notre scolarité, il y a toujours eu un professeur qui était si sévère qu’à l’heure de rentrer dans son cours, on tremblait de peur pour une quelconque raison.

Contrairement à l’idée que se font la majorité des élèves, les professeurs que nous qualifions de « méchants » ont la particularité de réussir à nous transmettre un savoir qui restera à vie dans notre mémoire.

 Mes années au collège ont été marquées par ces professeurs, pour lesquelles, aujourd’hui je suis reconnaissant.

 Pour ceux qui ont connu Monsieur LUCINA, «Good Morning, Sir» et les interros surprises sur les verbes irréguliers à chaque début de cours, qui reconnaissent qu’il était très strict et sévère. Si je vous dis qu’il était un bon professeur, vous allez contester, mais je vous assure que sa méthode pédagogique était efficace, parce que depuis la fin de ma troisième, je n’ai jamais revu les verbes irréguliers, je les connais tous jusqu’à maintenant.

 En Français, j’ai connu deux professeurs, ayant chacun des méthodes diverses mais efficaces. Pendant mes premières années, j’avais madame JOVIAL. Elle est exigeante et demande beaucoup de travail, mais malgré le fait que je déteste le français, je parvenais à avoir des notes correctes. Les nombreux devoirs à la maison qu’il fallait faire avant de venir dans son cours, m’ont préparé à entretenir un rythme de travail soutenu, qui finalement m’ont aidé à effectuer plus facilement la transition entre le collège et le lycée.

 En classe de troisième, monsieur SELBONNE était professeur de la 3e 2. Il demandait énormément de rigueur et notait les devoirs très sévèrement. Sur le moment, on se dit que ce n’est pas juste, et on n’est pas content. En revanche, je vous assure que c’est payant lorsque vous passez le brevet, et encore plus, quand vous rentrez en Seconde et que vous avez moins de lacunes à combler.

 Pour les matières scientifiques, il y avait deux professeurs qui nous terrorisaient .En SVT, nous avions madame PELAGE. Elle était exigeante, stricte, sévère et en plus nous donnait beaucoup de travail. Avec elle, nous devions connaître tout le temps les cours parce qu’elle nous donnait des évaluations surprises. Ces cours très structurés nous sont toujours utiles, parce que lorsque nous avons la base, tout ce que nous apprenons en plus au lycée est plus facile à comprendre.

 En classe de 4e, monsieur LEHUEDE nous a fait voir des misères. A chaque cours nous devions connaître «par cœur» toutes les leçons précédentes, apporter tout le matériel nécessaire pour le cours, le livre... et si les leçons n’étaient pas sues, s’il manquait au moins un instrument, ou le livre, nous étions renvoyés du cours avec un mot dans les carnets de correspondance à l’attention des parents.Je me rappelle que chacun de nous a été victime, au moins une fois de cette méthode, et durant les années suivantes, les mathématiques nous semblaient beaucoup plus simples. La volonté de ce professeur était que nous connaissions tous nos cours et il nous préparait à suivre aisément les cours de maths au lycée et à ne pas être dépassé par l’énorme quantité de travail.

Mis à part ces professeurs très caractéristiques, les autres professeurs sont restés dans nos mémoires car  malgré leurs attitudes plutôt sereines, l’ambiance,souvent difficile de notre classe, a fait surgir leurs côtés sévères. Avec un peu de volonté de notre part, tous les profs sont parvenus à nous enseigner, nous préparer face au lycée et nous mettre sur le chemin de la réussite.

                           L. PASBEAU, élève de Terminal S

Concours EPELLE-MOI

                  Concours EPELLE-MOI

Modalités

EPELLE-MOI est un concours inter-collèges portant sur « la connaissance et l’épellation de mots ».

Les présélections se sont organisées à partir d’une liste de 500 mots transmis par l’établissement organisateur.

Souvenez-vous

A l’annonce de la participation du collège de Grand-Bourg au concours d’orthographe EPELLE-MOI, les élèves ont été sceptiques. Certains ne s’estimant pas à la hauteur, d’autres s’avouant trop timides s’étaient éliminés d’office.

Mme AUROQUE-JOVIAL, professeur de Français, en charge de l’encadrement du concours, a organisé une campagne afin de stimuler les méninges de notre jeunesse.

Pour notre première participation au concours EPELLE-MOI, les élèves du collège se sont fortement mobilisés en s’inscrivant nombreux aux présélections comme le prouve le tableau ci-dessous :

Classes

Nombres d’élèves

6ème 1

6

6ème 2

8

6ème 3

10

6ème 4

9

5ème 1

8

5ème 2

5

5ème 3

8

5ème 4

6

4ème 1

13

4ème  2

0

4ème 3

12

4ème 4

0

3ème 1

7

3ème 2

10

3ème 3

3

3ème 4

13

Soit 118 participants

Les candidats se sont tous préparés consciencieusement. Seuls, les meilleurs de chaque classe se sont retrouvés sélectionnés pour participer aux présélections.

Les présélections

Les épreuves de présélections ont débuté, le Mercredi 14 Janvier 2015, vers 8h30, en présence du principal du collège M .CLAUDE, du professeur documentaliste M.ROUSSEAU et du professeur de Français, Mme AUROQUE-JOVIAL. Les modalités du concours EPELLE-MOI  ont été rappelées. M.CLAUDE a motivé les candidats par un discours les remerciant de leur engouement et de saisir l’opportunité offerte.

 

Un départ imminent

Quatre élèves du Collège de Grand-Bourg s’envoleront pour la Guyane du 5 au 7 Juin 2015 afin de participer à la Quatrième édition du Concours EPELLE-moi qui aura lieu le samedi 6 juin 2015.

Nous leur souhaitons BONNE CHANCE.